Visa - step one

Publié le par flostralia

Voilà, je pars, c'est certain! Mais autant ne pas me faire jeter dans les limbes du Pacifique par un agent de l'immigration zélé. Pour être autorisé à travailler, il me faut un visa.

Il en existe grosso modo 3 types :

  • Le visa Working Holidays (WHV) qui permet aux 18-30 ans de passer un an en Australie, d'y travailler (plutôt dans le style petit boulot : vendanges, etc), et de s'y promener.
  • Les différents visas de travail, qui permettent, selon une batterie de critères, d'aller travailler en Australie, sans être lié à un employeur.
  • Le visa 457, qui permet aux travailleurs qualifiés de venir en Australie, en étant "sponsorisé" par une entreprise.

Pour moi, il s'agira d'un 457. Ayant signé un contrat, j'ai lancé il y a 10 jours la procédure visant à l'obtenir.

Si vous voulez tenter l'aventure, voici ce qu'on vous demandera :

  • Une copie de votre contrat de travail, faisant clairement apparaître votre salaire : les services de l'immigration veillent en effet à s'assurer que les étrangers sont payés conformément au "marché".
  • Un CV en Anglais, afin de justifier votre expérience, mais aussi votre maîtrise de l'anglais. On peut alors vous demander de passer le test IELTS, bien plus tard dans la procédure. On croisera les doigts pour que mon passage à Londres leur suffise.
  • Une copie de votre diplôme. Et j'ai bien dit diplôme, pas relevé de notes. Cela demande donc d'être allé préalablement le chercher. Ceci dit, en pleurnichant un peu, j'ai réussi à obtenir le mien dès le lendemain en recommandé AR, mais je suggérerais cependant de s'y prendre un minimum en avance. Ce diplôme devra être traduit. Il semblerait que pour moi, ceci se fasse à Sydney, mais je n'exclue pas de devoir m'en occuper ici... Les mots "ingénieur" et "master" ne doivent pas être suffisamment transparents!
  • Un certificat de couverture médicale. En effet, il n'existe pas d'accord entre la Sécu française et Medicare, son équivalent au pays des kangourous. Il est donc nécessaire de s'inscrire à une assurance privée avant son départ, et de fournir une attestation aux services d'immigration. Sur les conseils de mes ex-collègues, également appelés futurs-collègues, j'ai choisi Medibank, et de m'inscrire par téléphone afin de pouvoir poser toutes sortes de questions. Chose faite, j'attends désormais l'attestation à envoyer à l'immigration. Notez que vous aurez besoin d'une adresse en Australie si vous souhaitez vous inscrire!

Si elle ne présente aucune difficulté, la procédure d'obtention du visa est néanmoins fastidieuse, assez longue et parsemée de petites embûches, qui vous feront vite fait perdre quelques jours (les heures de décalage horaire ne facilitant rien). Impossible encore pour l'heure de prédire ma date de départ!

Et pour ceux qui comme moi auraient souhaité aller en Australie en attendant, afin de chercher un appartement, sachez que c'est impossible! Cela annulerait tout.

Donc en attendant, profitons du soleil parisien!

P1020372

Publié dans Paperasse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article